Entreprises formatrices

 

Les atouts d'une institution formatrice

Être une institution formatrice favorise les processus de transmission et de développement des savoirs en son sein; cette dynamique garantit le professionnalisme de tous les collaborateurs et agit de facto sur la qualité d’accompagnement des bénéficiaires.

Pour les équipes, accueillir et encadrer des personnes en situation de formation, c’est assurer une mise à jour permanente des savoirs et créer l’opportunité de questionner et revisiter les pratiques. Par ailleurs, cela permet à tous les collaborateurs d’acquérir des compétences pédagogiques. En focalisant l’attention sur les personnes en formation et par l’exemplarité des pratiques que cela induit, les métiers concernés sont valorisés. Naturellement, les exigences de la formation professionnelle viennent soutenir la formation continue des collaborateurs et peuvent les fidéliser. Des équipes compétentes et ouvertes à la formation attirent plus facilement les futurs talents.

Pour les apprenants (quel que soit le niveau) entrer dans une institution formatrice, c’est l’assurance de devenir un excellent professionnel.

Chaque institution contribue ainsi à la qualité de tout le système de la santé et du travail social et à la professionnalisation du réseau.

Enfin, les bénéficiaires tirent pleinement profit de la dynamique produite par la formation.

 

Répartition des rôles au sein de l'entreprise formatrice

Les responsabilités et rôles des acteurs de l’institution peuvent être déclinés de la manière suivante:

  • Au niveau de la direction, il s’agit de définir en collaboration avec les partenaires désignés par les CCT et règlements du personnel, une politique de formation qui englobe les niveaux de formation (AFP, CFC, ES, HES) considérés comme pertinents par l’institution. Cette politique définit les buts pour l’institution (par exemple: augmenter le nombre d’apprenants, favoriser le transfert des compétences des experts aux novices, faire profiter les équipes des actions de formation des personnes formatrices, intégrer des nouveaux savoir, soutenir le parcours professionnalisant des collaborateurs); cette politique mentionne également le cadre de son application et les moyens à mettre en œuvre. Enfin, elle est connue par tous les collaborateurs de l’institution.
  • Au niveau intermédiaire et des différents secteurs d’activités, les cadres déclineront cette politique en mettant en place des conditions favorables à l’encadrement par les formateurs (FEE, FPP, PF) et les équipes qui ont également un rôle à jouer dans la formation des apprenants.
  • Au niveau opérationnel, les formateurs désignés mettent en œuvre les actions de formation définies par les cadres de références (ordonnance pour les AFP et CFC, plan d’études cadre pour le niveau ES et les référentiels de compétences pour les HES) en mettant en place des objectifs permettant l’acquisition des compétences par l’apprenant. Ils travaillent en étroite collaboration avec les équipes.
Actualités